Réforme du concours infirmier

By 6 juillet 2018 IFSI

Évoquée depuis des années, sans cesse repoussée, la réforme des concours infirmiers est désormais en bonne voie pour enfin apparaître… ou plutôt disparaître puisque 2019 marquera désormais une sélection via Parcoursup.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, annoncent que les IFSI font un pas de plus vers l’université avec une inscription sur Parcoursup et un statut étudiant avec accès aux services universitaires pour l’entrée en formation des futurs infirmier(e)s en 2019.

Dès la rentrée 2018, les étudiants en soins infirmiers seront inscrits à l’université et accéderont aux services universitaires – médecine préventive, sport, bibliothèque, droit de vote…- acquérant par là-même les mêmes droits que les étudiants des autres filières. Les futurs infirmiers bénéficieront donc de la carte étudiante de l’université qui a établi une convention avec leur institut de formation. Cette mesure s’inscrit dans la cadre de l’universitarisation des formations en santé, processus dans lequel les fédérations étudiantes adhèrent et sont pleinement engagées.

En 2019, les 326 IFSI sélectionneront sur dossier leurs quelques 31 000 lauréats, qui bénéficieront tous du statut étudiant et de ses avantages grâce au rattachement des IFSI aux universités. En 2019, c’est désormais officiel, de nouvelles modalités sont actées pour l’entrée en institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) : suppression du concours (écrit et oral) et admission via ParcourSup. Les néo-bacheliers ainsi que les étudiants en réorientation formuleront donc leurs vœux sur ParcourSup – afin d’accroître la visibilité des formations -, avec un accompagnement renforcé, une orientation progressive qui prendra en compte l’ensemble de leurs compétences et la valorisation de leurs parcours. L’idée est aussi d’encourager la diversité des profils de bacheliers admis. Les étudiants pourront candidater aux IFSI de leurs choix. Chaque IFSI organisant son propre concours ou presque, cet « accès simplifié » entraînera la suppression des coûts importants dus aux nombreux déplacements et à l’inscription aux différents concours. Le nombre de places sera maintenu et les IFSI resteront sur l’ensemble des territoires, ont assuré Agnès Buzyn et Frédérique Vidal.

Un dispositif d’accompagnement et de consolidation des acquis est prévu pour les étudiants qui se verront répondre « oui, si », sur ParcourSup. Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture conservent une voie d’accès spécifique au titre de la promotion professionnelle (voie d’accès qui pourra évoluer si nécessaire). Un accès sera préservé pour les professionnels non bacheliers ayant plusieurs années d’expérience. Quant aux personnes en reconversion professionnelle, bachelières ou titulaires d’un diplôme de niveau équivalent, elles bénéficieront pour intéger la formation en soins infirmiers du même accès à la procédure ParcourSup et déposeront donc des voeux en vue de leur inscription en 1ere année à travers un dossier qui leur permettra de valoriser leur parcours professionnel.

Sur la question de la valorisation des « prépas Ifsi », les ministères garantissent que l’analyse des dossiers de candidature des étudiants prendra positivement en compte les compétences acquises lors d’une année de préparation au concours en 2018–2019, étudiants qui déposeront eux aussi leur dossier sur Parcoursup début 2019. Dès la rentrée prochaine, les « prépas IFSI » ne vont pas forcément disparaître, elle devront cependant mettre l’accent sur l’acquisition de compétences complémentaires et la réflexion sur l’orientation et non plus seulement sur la préparation technique des épreuves.

Ce qu’il faut retenir : l’analyse des dossiers prendra positivement en compte l’année de préparation IFSI et les compétences
acquises. Faire une préparation à l’IM avec la possibilité de stage est encore plus importante désormais. La possibilité d’un concours classique reste toutefois ouverte : “à titre transitoire, une possibilité d’admission classique par concours pourrait être maintenue en 2019 pour ceux qui auraient fait une préparation en 2018-2019 ou antérieurement”, déclarait Stéphane Le Bouler, chargé de la mission sur l’universitarisation des formations paramédicales et de maïeutique. Enfin, le concours infirmier militaire ne semble pas concerné par la réforme.

Téléchargez la plaquette d’information du ministère de la Santé.
Sources : site du ministère de la Santé // site infirmier.com

Join the discussion One Comment

  • Bonin dit :

    Bonjour,

    Dans le cadre une reconversion : actuellement et depuis plusieurs années j’exerce la fonction de technico-commerciale au bloc opératoire ; chargée de promouvoir des DMI, j’interviens au bloc en support technique auprès des chirurgiens et leurs aides opératoires.
    Aujourd’hui, je souhaite donner un nouvel élan à ma carrière professionnelle.

    J’aurai aimé m’entretenir avec un de vos collaborateurs afin d’avoir des renseignements.

    Bien cordialement,

    Corinne Bonin
    0699442969

Leave a Reply